• 0032477277921
  • general@droitetdevoir.com
  • Projet " Belgique(WBI)-Maroc "

PROJET

  1. Contexte et origines du projet

L’Université Cadi Ayyad de Marrakech, comme beaucoup d’autres universités marocaines, est confrontée à la problématique des diplômés-chômeurs. Trop d’étudiants n’arrivent pas à s’insérer sur le marché de l’emploi une fois le diplôme obtenu. En cause, un déficit d’opportunités d’offres de travail mais aussi un manque d’employabilité des diplômés. L’inadéquation entre les compétences portées et celles requises par les entreprises est pointée du doigt. Pour augmenter cette employabilité, une réflexion tenue conjointement entre l’université, le monde socio-économique et l’ANAPEC, a mis en évidence l’utilité de mettre en place un certain nombre de mesures fortes :

Deux projets précédents menés conjointement par l’Université Cadi Ayyad et Le Forem entre 2012 et 2017 ont contribué à la mise en place et au déploiement des deux premières mesures au sein de la faculté des sciences Semlalia.

Développer et implémenter les deux dernières mesures constituent l’objectif de ce troisième projet qui s’inscrit dans le continuum stratégique visant à augmenter l’employabilité des étudiants.

L’université Cadi Ayyad est la première au Maroc à introduire ces modules de formations dans ses cursus et, à ce titre, pourra servir d’exemple aux autres universités marocaines. L’expertise du Forem et de l’ASBL Droit et Devoir sur ces matières respectives a été sollicitée. Des outils pédagogiques innovants et des modules de formation aux compétences transversales (soft skills) seront co-élaborés et mis à disposition d’enseignants formés à leur utilisation.  Le Centre d’Innovation Pédagogique et le Centre de Compétences Transversales, mis en place par l’université pour répondre à la problématique, se verront renforcés au bénéfice des étudiants. Les synergies avec d’autres universités marocaines, l’OFPPT, l’ANAPEC ainsi qu’avec des centres de compétence wallons (TECHNOBEL et FORMAFORM) devraient permettre de garantir la justesse de l’intervention ainsi qu’une large diffusion dont bénéficiera l’ensemble des acteurs concernés.

  1. Objectifs généraux du projet

 Le projet entre dans le cadre du plan d’action du Ministère pour la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme du système de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique. Ce plan fait suite aux Hautes Instructions Royales, à la vision stratégique de la réforme 2015-2021 et du Plan gouvernemental 2015 – 2030.

  1. Objectifs spécifiques du projet

Les objectifs spécifiques du projet sont :

La formation des enseignants et personnels concernés à l’utilisation de ces outils/méthodes et à l’enseignement des modules de compétences transversales et soft skills.